J6 – Péninsule de Snaefellsnes

Borgarnes - Peninsule Snæfellsnes - Kirkjufell - Hvammstangi

Temps de route : 6h

Distance : 423 km

 

Le programme d’aujourd’hui est tout tracé : nous prévoyons de faire tout le tour de la péninsule de Snaefellsnes à l'ouest du pays et finir la journée avec une nuit à Hvammastangi.
Départ de Borgarnes vers 10h30 avec le lever du jour. La route est longue avant de rentrer dans la péninsule mais les couleurs qui nous sont offertes par ce lever de soleil sont "dingos" ! Du rose, du orange, du bleu sur ces montagnes enneigées à notre droite, et l'océan sur notre gauche. Nous ne faisons que nous arrêter pour prendre des photos et des vidéos.


Nous avions noté quelques points d’intérêts sur la côte sud : église perdue, maisons avec toit de tourbe, village de pêcheurs, le rochers de Gatklettur....de quoi bien s'occuper pour une journée encore beaucoup trop courte ! Mais le must dans cette région restent les paysages tout au long de la route, en fait ils valent à eux seuls tout l'engouement des visiteurs pour cette péninsule non loin de Reykjavík.

Passé les villages de pêcheurs, nous partons faire le tour du parc national à l’extrême ouest de la péninsule. On traverse des champs de lave recouverts de mousse elle même recouverte de neige à perte de vue, mais c’est la seule chose que nous voyons dans ce désert de lave. Cela nous prendra beaucoup trop de temps sur la journée du coup, un peu déçues, de n’avoir pas bifurquer vers le nord de la péninsule avant l'entrée dans le parc national. En été, cela vaut surement plus le coup avec la possibilité de faire des randonnées ou d'accéder au glacier du Snaefellsjökull.


Poursuite de notre road trip vers le mont Kirkjufell au nord , l'endroit le plus photographié de l'île.
Pour Carine ce fut la déception , elle s'en été faite une toute autre idée, avec un champ, un accès à pieds et une grande cascade. Là, on s’arrête au bord la route, parce qu’il y a un parking et des gens, mais il faut savoir que c’est de là que tu peux te rendre au spot tant convoité.


Il faut monter un petit chemin pour faire le tour de cette petite cascade. Le jour où nous y étions, il y avait des travaux, et donc une grue, qui sabote bien le paysage , mais bon, en cadrant on arrive par ne pas l’avoir sur les photos, qui rendent plutôt bien en fait, malgré le cadre un peu saboté et le manque d'un grand angle pour vraiment capter tout le décors (merci l'iphone)

On ne reste pas trop longtemps car Carine aimerai bien aller jusqu’à Stykkisholmur au nord, mais le soleil se couche vite, trop vite, et notre temps est compté, on doit quand même monter jusqu’à Hvammstangi où nous avions déniché une guesthouse sur le fjord.


Donc on prend la décision de faire chemin arrière et de récupérer la route qui traverse la péninsule afin de repartir vers Borgarnes et la route N°1. Le soleil se couchant encore trop vite, une fois passé le magnifique couché de soleil sur la péninsule, la route nous paraitra interminable, encore une fois, qu'elle idée avons nous eu de vouloir faire toute la péninsule en  jour, nous ne nous étions pas rendu compte des distances. Plus de 400km et plus de 6h de route.


Arrivée à Hvammstangi vers 18h30, la maison est « perdue » au bord du fjord. Il fait nuit noire, on ne voit rien du paysage, qui on l’a vu sur les photos , est magnifique.
Nous sommes accueillis par un hôte qui ne parle pas anglais…. :-/ mais cela n'enlève rien à son hospitalité et sa gentillesse. La maison est hyper chaleureuse, moderne, propre et super bien équipée, et puis ... nous sommes seules. Il y a 6 chambres mais nous sommes hors saison, donc comme dans beaucoup d'autres endroits, quasi seules.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *