Les transports en Indonésie

Entre autoroutes à 5 voies, chemins de fer au milieu des habitations et des rizières, routes en lacets sinueuses, chemins de terres ou îles non motorisées… L’Indonésie offre une multitude de types de « Road » et donc de moyens de locomotions. Nous en avons testé quelque uns.

  •  Le train

 

img_8491
Gare de Gambir, Jakarta

Le train est un immanquable à Java , avec ses quelques 1000km de long, les trajets font partis intégrante du programme, remplissant des fois plusieurs journées (ou nuits). Nous avons préféré le train aux minibus sur les long trajets pour diverses raisons
 son confort : sur un trajet de 8h pouvoir se lever, étendre ses jambes ou aller aux toilettes (et oui on est des filles) c’est appréciable.

son prix très abordable (pour exemple nous avons fait :

Jakarta – Yogyakarta en classe business 18€/pers

Yogyakarta – Surabaya en classe éco 10€/pers

Surabaya – Probollingo en classe éco 6€/pers

– le côté Folklorique : être assis à 4 sur une banquette, au milieu des javanais, voir le chariot de boissons, chips et Nasi goreng valdinguer de tous les côtés dans les allées étroites, regarder la tv sans son montrer des images quelques fois au limite du burlesque… Et j’en passe je vous laisse découvrir par vous même

– la facilité : on réserve par avance sur utiket, paiement par carte bleue puis on récupère directement les billets aux bornes à l’entrée de la gare avec son numéro de dossier. A noter que tous nos trains ont été supers ponctuels.

– les paysages : une bonne façon de vivre vraiment au cœur de Java : des rizières à pertes de vue toutes juste plantées, vertes ou cramées, il y en a pour tous les goûts, des villages où les bidons villes skouattent les voies ferrées, des enfants qui jouent au cerf-volant sur les rails, ou le linge qui sèche à même les cailloux sur la voie.

 

  • Les taxis

Haaa toute une histoire. Les chauffeurs de taxi sont de vrais commerciaux, et n’hésitent pas à t’entourlouper dès qu’ils le peuvent, Et même vous accoster lors d’une randonnée pour vous proposer de vous emmener à votre prochaine destination. N’hésitez pas à diviser le prix parfois par 2 ou 3 (même plus), au pire, vous en trouverez un peu plus loin. L’avantage c’est que en négociant, vous pouvez largement vous payer un chauffeur privé pour une journée visite et ainsi profiter des bons conseil d’un locaux, ils sont toujours ravis de faire découvrir leur île aux curieux.

 

DCIM100GOPRO

Essayez de vous renseigner sur le prix de vos trajets à l’avance si vous faite de long trajet (des prix de trajets type ubud-denpasar sont notés sur la plupart des guides).

Pour les courts trajets demandez à mettre le compteur, certains chauffeurs vous le refuseront, attendez le prochain surtout si vous êtes plusieurs, nous avons eu la bonne surprise de voir le prix d’une même course doubler parce que nous étions 4.

  • Le scooter

Notre préféré !! Une étape obligatoire si vous allez à Bali pour vivre comme un balinais ! A vous la liberté, les cheveux dans le vent (casque obligatoire attention l’amende) et les Road trip au milieux des rizières.

La location coûte entre 2 et 5€ la journée, (disponible dans la plupart des logements proposés aux touristes), par contre attention aux routes sinueuses dans certaines régions de l’ile, accessibles qu’aux conducteurs aguerris.

Préfèrez les 250 si vous êtes à deux dessus et n’oubliez pas votre permis international au risque de vous prendre une amende lors du premier contrôle venu.

 

  • Les minibus

2 types : les « cars à touristes » et les mini bus locaux. Les premiers attendent d’être remplis pour partir et foncer vers leur destination alors que les deuxièmes n’hésitent pas à faire détours sur détours pour alpaguer  les clients avant d’arriver à destination. Les deux sont à négocier (en même temps, tout se négocie en Indonésie)

Le car/mini bus à touristes est une étape presque obligatoire pour atteindre les volcans du bromo et du kawah ijen (à moins de prendre un taxi beaucoup plus cher). L’un comme l’autre, ils réservent souvent des trajets hauts en couleurs !

 

  • Les ferries/bateaux ⛴

    img_0280

Nous avons pris le bateau entre

– Java (à Banyuwangi) – Bali (Gilimanuk) 40min

– Bali (Padangbai) – Gili trawangan (entre 1h et 2h)

– Gili trawangan – Gili Meno (15min)

 

Ici pas de négociation, les prix sont fixes (sauf peut être pour les Gilis si vous êtes fin négociateur). Nous nous avions prit un prix groupé pour faire le Batur le matin avant de rejoindre les Gili, je n’ai donc pas le prix exact des billet du ferry pour les Gilis. Les bateaux sont bondés, pas toujours à l’heure mais facile d’accès. Il suffit de se rendre au port pour réserver votre trajet, les navettes s’enchaînent.

  • Le vélo

Proposé par certains hôtels pour vos excursions , une façon d’apprécier autrement la vie indonésienne : passer devant une école et entendre tous les enfants vous crier « Hello », taper la discussion avec les agriculteurs, goûter aux fruits inconnus des vendeuses au bord de la route…

  • L’avion ✈️

Une bonne solution inter île avec les compagnies locales pas trop chères (la Garuda, air asia) , utiket.com se trouve être également un bon comparateur de vols locaux

 

Évidemment la liste est plus longue : tuc-tuc, location de voiture, auto-stop, ou plus exotique cheval, calèche ou dos d’éléphant  …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *