Guadeloupe

Vacances, dis chérie, où part-on???? Fuyons! au chaud, au soleil !

Et si on allait prendre le soleil des Caraibes!
C’est bon notre choix est fait, ce sera la Guadeloupe.
Pour nous, tout est là. Eaux turquoises, forêt tropicale, volcan et … rhum 😉 oui on adore le(s) rhums!

Gwada nous voila !!

On ira forcément acheter nos guides « lonely planet » et le « guides voir » pour ne rien louper des bons plans. Une fois les guides achetés et potassés, on s’est penchées sur nos billets d’avions via Kayak, puis ensuite sur nos logements; direction Air Bnb et Abritel.C’est vrai que nous aimons bien être chez nous, libres de se faire ce que l’on veut quand on veut. Du coup, c’est comme si on vivait un peu sur place à chaque fois.

Vous voulez savoir comment ça s’est passé ?!!!!
Ben c’est parti

De Bordeaux à Pointe à Pitre

Le 7 mars nous décollions pour Pointe à Pitre via Paris : où il neigeait d’ailleurs (ciao la grisaille et le froid) .
Nous avions trouvé deux vols pas très chers par Air France pour Bordeaux-Orly puis par Air Caraibes pour Orly-Pointe à Pitre.

Nous voilà arrivées à Pointe à Pitre, nous récupérons notre voiture de location dans l’agence AVIS , réservée par l’intermédiaire d’Auto Europe sur internet. Cela nous a couté moins de 500€ les deux semaines pour une Opel corsa, plutôt sympa.
Même si c’est vrai que ça ne grimpe pas au mur, cela a bien suffit.

1- Basse Terre

  • Notre premier pied à terre

Une fois les bagages chargés dans la voiture, nous prenons la route pour Gourbeyre rejoindre notre 1er appart.
Gourbeyre se situe non loin du volcan de la Soufrière, et se trouve être un bon point de chute pour visiter basse terre. Merci notre application « mapsme » qui nous a permis d’arriver jusqu’à notre appartement en haut de la route du palmiste. Et merci Aza, notre hôte, pour ses indications pour trouver sa maison.
Arrivées tard le soir, nous ne verront rien , il faudra attendre le lendemain matin pour s’apercevoir que nous avons vue sur La Soufrière depuis le jardin, sympa!

  • Rando des chutes du carbet

En ce premier jour on s’était dit qu’on se la jouerait tranquilles, oui mais non….Après moult idées pour la journée, nous voilà parties pour la rando des chutes du Carbet, 5h de rando aller / retour, toujours plus !

case-creole
Très belle rando quoi que peu sportive. On finira la journée à l’extrême sud Est de basse terre où on ira boire notre premier ti punch et manger à la Case Créole à Rivière sens où nous avons d’ailleurs très bien mangé.

Pour une journée tranquille, ce fut en fait une journée bien remplie. En même temps on ne sait pas faire tranquille, surtout quand il y a autant de choses à voir et à faire. Ce n’est pas tous les jours qu’on est en Guadeloupe.

  • Visite et dégustation à la distillerie Bologne/ Basse terre

Le lendemain, on se fera la visite avec dégustation de la distillerie Bologne, le fameux Rhum de Basse Terre. Et oui en Guadeloupe, chaque aile du papillon a son rhum. Sur basse terre, les guadeloupéens boivent uniquement du Bologne et sur Grande Terre, ils boivent du Damoiseau. On a même parfois du mal à trouver le rhum de l’autre « aile » en magasin.
Si vous voulez acheter du Damoiseau à Basse Terre, c’est presque mission impossible, sachez le;-)

Pour en revenir à la distillerie, accueil chaleureux et visite très instructive, quand à la dégustation à 10h30 du matin il faut avoir l’estomac bien accroché, mais leurs rhums sont tellement bons qu’on veut tous les goûter ! Passage oblige à la boutique à la sortie (vous ne trouverez pas moins cher que directement chez eux. (Visites de 8h à 13h du lundi au samedi, comptez 7€50/pers)

  • Nord de la basse terre :

img_1662

Du coup sur notre lancée, on montera jusqu’à Deshaies, passer la fin de journée. Même si à vol d’oiseau, la route vous parait courte, ne vous y trompez pas, ça monte,

ça descend ça tourne, c’est assez fatiguant, vous ne ferez pas un aller retour dans la foulée. Il faut bien prendre le temps de se poser sur Deshaies, même s’il ne fait pas super beau, ce qui a été notre cas.

 

Après ces deux journées bien remplies, une nouvelle nous attend, mais cette fois on quitte Basse Terre, on quitte même Gwada pour passer la journée aux Saintes.

  • Les Saintes / Terre de haut

Rendez vous sur le port de Trois Rivière où nous prendrons le bateau , celui ci réservé, sur internet la veille sur Val Ferry, jour choisi en fonction du temps. Un peu notre bête noire de notre séjour sur Basse Terre à cause de la présence du volcan qui provoque l’agglutination des nuages et donc, la bruine et la pluie assez souvent.
Arrivées sur Les Saintes, on va directement vers les loueurs de scooters, on s’était déjà renseignées et nous voulions faire le tour de Terre de Haut en scooters.
Mais c’était sans compter la ruée des touristes aux aurores sur l’ile. Avec notre bateau à 8h c’était bien trop tard et nous avons fait tous les loueurs sans succès. Du coup, on a passé la journée à pieds, et ça nous a pas mal limité au final, car ça grimpe encore pas mal là bas.
On ira jusqu’à la plage du pain de sucre (à gauche) et sur le chemin on passera tout près de la plage de Petite Anse et de Anse du Bourg. Et avant de reprendre le bateau on ira jusqu’à la baie de Marigot qui est plutôt abandonnée. On a regretté de ne pas avoir choisi la plage de Pompierre , mais la fatigue nous a poussée à aller au plus près.

IMG_1690

Baie des saintes

Si on avait quelques conseils à vous donner.
Premièrement, réserver votre bateau à l’avance, soit sur internet, soit sur place dans les agences.
Ensuite, arrivez le plus tôt possible si vous voulez louer un scooter ou un vélo ou une voiturette ou réserver sur internet !
Dernièrement, vous ne trouverez à manger qu’au centre, donc pensez à amener dans vos sacs de quoi vous ravitailler dès votre arrivée.

Mais le meilleur conseil que l’on puisse vous donnez, c’est d’y aller 😉

  • La Soufrière ou pas …

fougeressoufriere

Comme on en fait toujours plus, le lendemain, on se fera l’ascension de la Soufrière, ou pas!
Réveil 4h (objectif : voir le levé du soleil en haut du volcan), arrivée sur le parking des Bains Jaunes à 5h du matin: nuit noire, personne, pas une voiture, lucioles, bruit du vent… Carine n’est pas super rassurée, alors on attend que quelqu’un arrive pour se sentir moins seules et commencer notre périple à la torche dans cette forêt si dense; Mais personne ne vient, enfin si, une voiture avec deux personnes, mais qui décident de redescendre et de marcher sur le route :-/
Que fait-on??????
Ben on fini par capituler en voyant le jour se lever, le ciel est gris , les nuages sont bien présents alors on ne prend pas le « risque » de monter pour ne rien voir.
On redescendra direct à l’appart , on dormira un peu avant de renchainer sur de nouvelles idées.
Et le nouveau programme s’est révélé aussi très sympa. On est parti se faire une session de snorkelling à la réserve Cousteau de l’ilet pigeon face à la plage de Malendure.

  • Malendure / Réserve Cousteau / Îlet Pigeon

Cette fois, rien n’est réservé. Arrivées sur la plage, on savait qu’il y aurait plein de cahuttes proposant un tour sur la réserve, donc on en choisis une au hasard, on réserve pour 2h après, ce qui nous laisse le temps de manger et siroter un bon rhum coco et c’est parti pour une sortie de 2h. on est une dizaine sur le bateau, certains feront de la plongée en bouteilles, et nous masques tubas ça suffira!
Oui mais c’est pas pareil…Nous, de notre côté avons été déçues : des fonds marins très abimés, peu de poissons et beaucoup de vagues, alors que les autres en bouteilles étaient ravis. En même temps cette réserve est très connue des plongeurs, nous sommes complètement passées à coté surement.
Allez y et faites vous votre idée, le cadre est quand même top, face à Malendure le panorama est très beau et l’ilet pigeon très joli. N’hésitez pas à sortir vos palmes et marcher sur l’ilet à la rencontre des iguanes.

  • Le saut d’Acomat

La journée n’était pas terminée , alors pas très loin, le Saut d’Acomat nous attendait !!!! Enfin on l’attendait car ça faisait vraiment parti des choses que nous voulions faire en allant à Basse Terre.
Nous n’avons pas été déçues ! Le lieu est facile d’accès , autant par la route que le chemin à emprunter pour y descendre. 15petites minutes nous séparent de la voiture au bassin. Certes la descente peut être un peu « rock and roll » s’il pleut, mais franchement très accessible. Et puis c’est super beau, et on peut se baigner en pleine forêt.
On passera un bon moment seules avant que quelques personnes ne se joignent à nous.
En fin de journée, le soleil donne encore sur le bassin et la foule est déjà passée, c’est top.


img_1784

C’est déjà pas mal, pour nos 5jours sur Basse Terre non?!
Mais c’est pas fini!

  • La route de la traversée :

Avant de partir sur Grande Terre et notre deuxième logement à Anse Bertrand, on se fera la route de la traversée, qui traverse, comme son nom l’indique, toute la Basse Terre pour rejoindre Baie Mahault et Grande Terre.
Sur le chemin on s’arrêtera à la cascade aux écrevisses, en bord de route, très bien indiquée et très facile d’accès, par un chemin aménagé en caillebotis. Ça vaut le coup de s’y arrêter franchement, même si vous n’y restez pas longtemps, le cadre est très agréable.

2-Grande Terre

Jour 6 , nous voilà sur Grande Terre 🙂 où nous séjournerons 4nuits à Anse Bertrand et 5 nuits à Gosier
Sur grande terre, c’est avalanche de plages paradisiaques, un autre monde comparé à Basse Terre, mais on le savait et c’est pour ça qu’on a scindé notre séjour en deux , voir en trois.
Comment dire, on a aimé tout ce qu’on a fait et tout ce qu’on a vu. Et nous avons vu plein de choses. Bon d’accord on est restées sur les côtes, et nous ne sommes pas allées voir les Grands fonds, partie intérieure de Grande Terre, mais les plages sont tellement belles qu’on était littéralement attirées!!!! On en avait tant rêvé de ces plages avant de partir.
Voici un panorama de toutes ces plages en photos 😉

Attention les yeux (1/ pointe de la grande Vigie-2et3/plage des raisins clairs-4et5/plage de bois jolan-6/plage de Sainte Anne bourg et enfin 7-pointe des châteaux)

Régalade 🙂

Mais nous n’avons pas fait que ça.
Nous sommes parties passer une journée dans le Grand cul de sac marin. Journée sur un bateau d’ilets en ilets, réservé sur internet quelques jours avant car c’est une des sortie très prisée, avec Petite terre. Il existe beaucoup d’agences proposant le tour, pensez à regarder les avis clients quand même avant, et n’hésitez pas à renégocier vos tarifs si vous n’avez pas payé sur internet, on s’est aperçu que les prix variaient d’un groupe à un autre.
Nous avons beaucoup apprécié notre journée « touristes » où on ne s’occupe de rien, on se laisse porter. Mais attention le soleil cogne énormément en plein milieu de l’eau. Pensez à la crème!

Ce fut une superbe journée. A faire absolument, et si vous pouvez , réservez viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite pour Petite Terre car il y a énormément de gens sur le coup, si bien que nous n’avons pas pu le faire et l’avons profondément regretté (réserve naturelle protégée et réputée pour être un superbe spot de snorkeling : rencontre avec des tortues, raies, requin citrons et multiples poissons)

Après tout ça, que dire, Basse Terre nous manque! on adore la plage et ses panoramas mais finalement l’air frais de la forêt tropicale nous manque…
Alors, si on retournait se faire une rando !? Mais oui, une qui nous plairait vraiment, c’est le Saut de la Lézarde, alors allons y. Mais attention car s’il a plu la veille ou la nuit ça craint, car le parcours pour rejoindre le saut est vraiment difficile et chaotique.

Pour notre part on a eu droit à un terrain très humide et boueux, et donc loin d’être évident. En 45min on a eu le temps de glisser, riper, descendre « en pseudo rappel » avec les lianes, mais, à l’arrivée, ça claque, c’est canon !
On oublie de suite ce que l’on vient de traverser pour arriver là. Ceci dit on a rencontré sur le chemin, tout profil de personnes, donc c’est accessible à toutes et tous, enfin il faut quand même être en forme.
Quel bonheur de retourner sur Basse Terre, on n’aura rien à regretter.

Fini, bye bye Basse Terre, et pour de bon, cette fois ci.
On vous recommande vivement de passer du temps là bas, ne vous contentez pas que des plages de Grande Terre !

Mais pour finir en beauté, on se fera notre trip à la « douche » sur la route allant à la pointe des châteaux depuis Saint François, on l’a vu et revu sur youtube, on y avait déjà été en repérage quelques jours auparavant et là on y va pour de bon, tôt le matin pour être tranquilles. Cool, il n’y a que nous.
Vous savez ce qu’il vous reste à faire si vous voulez être tranquilles pour profiter.Bon il n’y a pas d’indication sur la route alors pour vous expliquer c’est simple, mais c’est un « secret »!!!
La plage de la douche est située à 2,8km duvirage de la coulée ou 900m avant le petit pont du début de l’anse Kahouanne (entrée du village de la pointe des châteaux)

DCIM100GOPRO

Ça a été un de nos coups de cœur sur Gwada, parmis tant d’autres.

Ce qu’on a aimé

  • La végétation de la basse terre
  • Les cascades et bassins de la basse terre
  • La liberté offerte par la location d’une voiture
  • Les plages paradisiaques dans le sud de grande terre
  • Le charme de la baie des saintes (et ses délicieux tourments d’amour)
  • La journée au grand cul de sac marin
  • La gentillesse de nos hôtes guadeloupéens
  • Les rhums, tipunch, punch coco…🍹
  • Les panoramas à la pointe des châteaux et la pointe de grande vigie
  • La diversité des paysages

Ce que l’on a moins aimé :

  • Le micro climat et ses nuages sur basse terre
  • Anse Bertrand
  • Le calme dans les rues, le manque de folklore Caribéen
  • Les prix de la vie et des activités
  • Les fonds marins en snorkeling abîmés par le tourisme de masse

Mais en bref nous gardons un très bon souvenir de cette ile et avons été charmées par la diversité et la beauté de ses paysages.