Immanquable à Bordeaux : La cité du Vin

Haaa Bordeaux … le vin …

img_5321_1

Non je ne te dirai pas que nous sommes plutôt chauvines au sujet de notre région, notre ville et nos bons produits du terroir…

Non je ne te dirai pas que Bordeaux est à l’apogée de son essor touristique ces dernières années et qu’elle a reçue de nombreuses distinctions de « destination à la mode »

Non je ne te dirai pas que Bordeaux est belle, vivante et attractive

Non je ne te dirai pas tout ça au risque de te faire râler en t’entendant dire « chéri(e) ? on part quand à bordeaux ?? ». Non mais quand même … elle a de sacrés atouts cette ville. D’ailleurs si tu comptes venir vers chez nous, ne loupe pas ça : 20 choses à voir à faire à Bordeaux

Bon revenons à nos moutons, Bordeaux poussée par cet attrait récent, a décidé de construire un « musée » en honneur à une des grandes fiertés de la région : le vin. Depuis Mai 2016 trône fièrement du côté des bassins à flot : LA CITE DU VIN. Le bâtiment en lui même est une véritable œuvre d’art architecturale : en forme de carafe (de vin bien sur), sur 8 étages et tout en verre, en bord de Garonne, il faut avouer qu’elle ne manque pas de charme.

Depuis son ouverture nous attendions impatiemment de pousser les portes de cette nouvelle « attraction » bordelaise. Pourquoi avons nous attendus ? Pour éviter les foules des touristes de l’été mais aussi parce qu’on attendait les places récupérées grâce au CE de Laura, parce qu’il faut le dire, le prix est élevé : 20€ la place pour le parcours permanent (contre 9€ avec le CE). C’est donc là que l’euphorie de cet article va s’effondrer comme un soufflé. Bon j’exagère un peu, mais avouons le, nous avons été un peu décues. Suis nous pour la visite, tu comprendras.

Modernité et architecture

Si le bâtiment est impressionnant de l’extérieur, il l’est tout autant de l’intérieur. Construit sur 8 étages, chaque étage a sa fonction mais chacune ont 2 points communs : les grands volumes et la modernité. Tout est blanc, immaculé, hauteur sous plafond, murs tout en verre, escaliers baignés de lumière … bref rien à voir avec une cave à vin, sombre froide et humide.

Toujours un rappel au vin quelque part mais tout en finesse design; oublier les chais, barriques, vieilles bouteilles, tonneaux … un parti pris qui nous a laissé dubitative. Apporter de la modernité oui, mais on perd l’authenticité et le charme que l’on aime dans le vin et le terroir.

Le vin à 8 niveaux

Le rez de chaussée accueille la billetterie, la boutique mais également une cave à vin/bar (Latitude 20) juste hallucinante. Surement ce que nous avons préféré de toute la cité : cette salle circulaire où se trouve près de 14000 bouteilles de 70 pays différents est juste hallucinante. Gros avantage : vous pouvez vous y rendre sans payer l’entrée.

cdv_siteweb_l20_sstitre

Au 1er et 2e étage se trouve des salles de dégustation, une bibliothèque et espace de lecture spécialement autour du vin (original non ?), un auditorium ainsi qu’un espace d’exposition consacré à des expositions temporaires. Les différents ateliers proposés (initiation à la dégustation, ateliers pour enfants, dégustation multisensoriel…) demandent de sortir le porte monnaie.

Au 2e le parcours permanent est l’attraction pour laquelle on paye l’entrée : 2 étages consacrés au vin à travers le monde, son histoire, bordeaux … on t’en dis plus plus bas.

img_5350

3-4-5-6 étages non accessibles au public, regroupant des bureaux.img_5325

 

7e étage : le restaurant panoramique « LE 7 » (cuisine correcte sans chichis, carte des vins impressionnante mais ambiance très « cantine » le midi)

 

8eme étage : le belvédère haut de 65m et accueillant une grande salle de réception avec un bar et un plafond tout en bouteilles de verres.

Billet La cité du vin

Si vous prenez le billet à 20€ vous avez accès au parcours permanent, à l’espace exposition ainsi qu’au belvédère où vous pourrez déguster un verre de vin.

 

Le parcours permanent

Le cœur de la cité : dès l’entrée on t’équipe d’un casque audio avec un « scanner ». Ils te serviront tout le long du parcours pour découvrir les espaces de façon interactive. Je m’explique : on s’approche d’un écran on passe le scanner devant et la vidéo commence à l’écran et dans vos oreilles. Une façon de voir un peu ce que tu as envie. Les sujets abordés : de la vigne au vin, tour du monde des vignobles, histoire du vin, les tendances autour du vin, portraits de vin, la métamorphose du vin, ateliers sensoriels autour des 5 sens, rencontre avec des professionnels, bordeaux et le vin… Tout autant de sujets différents et de façons de les présenter : vidéos sur petits écrans, sur grands écrans, hologrammes, images 3d, ateliers sensoriels avec odeurs, couleurs … etc De la technologie High tech assez impressionnante mais à vouloir faire trop high tech, on en perd l’authenticité du sujet… (du moins c’est notre avis)

Ce parcours est en soi très attractif et très intéressant mais peut être un peu trop scolaire à notre goût. Et bizarrement pensé : il y a à priori plus de 10h de vidéos à regarder (je suis étonnée que ce ne soit pas plus), autant dire qu’en une visite tu zappes pas mal de vidéos, et tu vas là où tes yeux te portent, quitte à louper des choses intéressantes. Nous avons eu en plus la malchance d’avoir un certain nombre « d’ateliers » qui fonctionnaient mal. Dernière chose, on y est allées à deux mais au final, c’est une visite que l’on fait seul, avec un casque sur les oreilles, l’échange est compliqué.

Belvédère et dégustation

A la fin de la visite nous nous dirigeons au 8e étage afin de profiter de notre verre de dégustation offert avec le billet. Si je peux te conseiller une petite astuce : rends toi à la dégustation avant la visite histoire de ne pas te retrouver avec tous les autres visiteurs à la même heure (mais fait attention, une fois sorti du parcours permanent tu ne peux plus y entrer)

img_5389Le belvédère vaut le coup : une salle de dégustation tout en rond avec son plafond en bouteilles de verre et sa vue panoramique sur la Garonne et Bordeaux. Quand à la dégustation on te donnes le choix entre une 20a de vins différents et de tous horizons, les barman et women sont là pour te conseiller, mais une fois ton choix fait, il faut faire la place pour les visiteurs suivants, tu n’es pas aux portes ouvertes à pouvoir discuter plus longtemps avec eux !

 

En RÉSUMÉ

Ce que l’on a aimé

  • le thème de cette cité (pour des grandes amatrices de vins c’est 014782272278a3d62088f003d1deac0a53fea7d0b7incontournable)
  • l’architecture et le design des lieux (intérieur et extérieur)
  • la vinothèque
  • la diversité des informations
  • le choix dans les vins à déguster
  • l’atelier sensoriel dans le parcours permanent
  • la vue aux 7e et 8e étages

Ce que l’on a moins aimé

  • le prix de l’entrée
  • le côté scolaire du parcours permanent
  • le manque d’authenticité en rapport avec le terroir
  • les « bugs » sur les ateliers
  • les casques qui sont lourds et font mal aux oreilles

 

Pour voyager encore plus loin

Une réponse sur “Immanquable à Bordeaux : La cité du Vin”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *