Road trip en Van en terres espagnoles

 Qui n’a jamais rêvé de se faire un trip à la Thelma et Louise (en oubliant la fin bien sur)?  De longues routes droites, des paysages à couper le souffle et surtout : la liberté !! Rouler vers là où nous mène le vent (et la météo), tel a été le refrain de ce petit trip en Van de 3 jours. Les terres américaines étant un peu loin pour un weekend, cap vers le Sud pour fuir la grisaille de novembre et rejoindre le Nord de l’Espagne : Pays Basque, Navarre et Aragon au programme.

sans-titre-1

Road trip en Van aménagé

Cela faisait longtemps que nous voulions tenter l’expérience du Van aménagé. Vivre et dormir sur les routes sans contraintes, se laisser porter par les paysages, dormir où bon nous semble : l’aventure quoi ! Expérience validée et approuvée !

Nous sommes parties avec l’agence Van Away de Bordeaux (tenue par une de nos amie), qui propose des vans aménagés Volkswagen et Renault de 2 à 7 places. Quand je dis aménagés, c’est totalement aménagés : un véritable petit studio dans 5m² : frigo, plaque de cuisson au gaz, lits, rangements en veux tu en voila, douche, toilettes (en option), le chauffage même quand le van est à l’arrêt … bref ça demande une certaine organisation (surtout quand on part en novembre et qu’il fait 10° dehors 😉 ) mais la liberté n’a pas de prix !

vadrouillofilles_trip_vanaway-187

Soirée tournée des Tapas à San Sébastian

Prise en main du van Jeudi soir à proximité de Bordeaux, nous avons filé tout droit sous une pluie battante vers San Sebastian, situé sur la côte Atlantique au Nord de l’Espagne et à même pas une heure de la frontière. Cette ville est connue pour sa superbe baie et son quartier historique mais également, pour sa gastronomie et ses fameux Pintxos (pintxo au singulier, spécialité du nord de l’Espagne). Plus gros que le tapas (qui se mange normalement en une bouchée), le pintxo est en fait une tranche de pain garnie de plusieurs éléments cuisinés ou non. Autant dire que je lance le défi d’en manger un en une seule bouchée, ou alors prévois plus qu’une cana (petit verre de bière) pour faire passer le tout 😉 !!!

vadrouillofilles_trip_vanaway-17

vadrouillofilles_trip_vanaway-10C’est donc pour ces fameux pintxos que nous avons fait un détour par San Sébastian ! La vieille ville est juste un paradis de bars à Pintxos, tu en trouves tous les 20m, tous plus alléchants les uns que les autres avec leurs comptoirs remplis d’assiettes elles mêmes proposant pintxos (et tapas) en tous genre. Compte entre 1,50 et 3€ le tapas/pintxo et entre 2 et 4€ le verre. Nous avons choisi la solution 1 verre/1 pintxo par bar et se faire la tournée des bars pour goûter ce qui se faisait dans chacun d’eux. Nous avons appris que c’était en fait une tradition dans la région qui porte même un nom : le txikiteo ! Tiré du mot txikitos, signifiant petits verres de vins, que l’on commande en allant de bar en bar et en accompagnant le tout, bien sur de pintxos (merci nos amies basques pour le conseil). Nous avons donc suivi la tradition locale : 4 bars, 8 pintxos, 8 verres pour 40€… autant dire on a bien mangé, bien bu pour pas si cher que ça en fait. Une superbe soirée dans plusieurs ambiances mais toujours avec un accueil chaleureux. Le principe : tu entres dans un bar (sans être timide, fraies toi un chemin entre les locaux et accoudes toi au bar n’ai pas peur !) puis tu commandes à boire, le barman te proposes une assiette avec laquelle tu peux te servir de tous les tapas ou pintxos de ton choix. vadrouillofilles_trip_vanaway-7Autant dire : compliqué de choisir ! Pour les quelques exemples,nous avons goûté : croquetas de jamon (croquettes de jambon faites maison), brochette de poulet, pintxos au crabe/saumon fumé, au chèvre/oignons confits/noix, à la civelle/œuf de caille, à la crème de jambon …bref il y en a pour tous les goûts !!

Niveau pratique, nous avons garé le Van pas loin de l’aquarium de San sébastian, sur la bute qui surplombe la baie. Il y a des parkings payants la journée, mais gratuits la nuit avec des toilettes à côté du parking. Parfait pour une aire de van pour une nuit, à seulement 5min à pied du vieux centre historique et avec une superbe vue au réveil (quand la météo le permet)

 

Désert de Bardenas

Vendredi matin, nous partons sous la pluie et la grisaille du pays basque espagnol, direction le soleil du pays de Navarre, région espagnole située plus dans les terres à seulement 2 heures de route de San Sebastian. La Navarre ?? Mais qu’est ce que c’est ça ? Pourquoi aller se perdre vers là bas ? Une seule raison pour laquelle on s’est enfoncées dans les terres espagnoles : le désert des Bardenas Reales. Près de 42000 hectares de désert, de formations géologiques dignes de paysages de l’ouest américain ou de formations de Cappadoce turque (Chacun sa vision des choses !) Étendues plates, canyons, formations géologiques à strates de couleurs, collines, hauts plateaux … bref un véritable paradis pour les fans de grands espaces et de photos!! Enfin quand on n’oublie pas sa carte SD pour reflex s’est mieux … résultat on n’a pu ramener que des photos Iphone ou Gopro … on ne m’y reprendra pas !!

vadrouillofilles_trip_vanaway-47

Le désert se divise en 3 parties : El plano, la negra et la Blanca. Nous avons décidé pour notre part de se concentrer sur la région Blanca, la plus connue et la plus visitée il faut l’avouer. Mais arrivées sur place on comprend pourquoi…

A la sortie du petit village d’Arguedas, une route mène à l’entrée du parc. Une route unique qui traverse le désert sur un chemin de piste de 40km. Praticable avec n’importe quel véhicule, ce chemin offre une diversité de paysages spectaculaires, autant dire qu’on s’est arrêtées presque tous les kilomètres ^^ (à savoir qu’il est interdit de sortir des sentiers tracés avec un véhicule). Nous avons également poussé quelques mini randos sur certains lieux « stratégiques ». Sachant qu’il existe des dizaines de sentiers pédestres ou pour vtt (ou accessibles aussi à cheval) qui sont tracés. Nous regrettons d’ailleurs de ne pas avoir poussé la découverte plus loin dans les ravins ou entre les formations d’argiles colorées pour des randonnées plus longues (mais la cheville de Laura faisant défaut nous nous sommes contentées du parcours « voiture »).

L’une des plus réputée est celle de la Piskerra, une randonnée de 10km (dénivelé +300m), comptes environ 4h de rando (pour marcheurs aguerris) sans les pauses. Rien que d’en parler j’ai envie d’y retourner pour faire ce qu’on a loupé. Honnêtement si tu te rends là bas, ne fait pas la même erreur que nous, prévois 2-3 jours minimum histoire de faire au moins une journée en voiture et 1 ou 2 de randonnées (une à pied et une à vtt ou cheval).

vadrouillofilles_trip_vanaway-135

Nous y étions à une période de l’année très agréable pour visiter le désert, peu de touristes, du soleil et pas de grosses chaleurs étouffantes. Le Van est un gros plus ! Que c’est bon de pouvoir se faire une pause café seul au monde au milieu de ces paysages de dingues !! Au début accompagnés des bruits des rafales qui dépassent le mur du son (nous sommes en zone militaire) puis passée la fin des exercices, le calme, le silence, une certaine quiétude tellement appréciable.

vadrouillofilles_trip_vanaway-150

Il est 17h, le soleil commence à se coucher, les couleurs changent au fur et à mesure sur les plateaux abruptes. Nous aurons adoré rester dans le parc, profiter du coucher de soleil, se faire chauffer un petit repas dans notre van et dormir sous le ciel étoilé … mais le ciel se remplit de nuages et dans tous les cas, il est interdit de stationner dans le parc la nuit. Les rangers veillent au grain, nous les croisons sur la route à notre sortie du parc.

vadrouillofilles_trip_vanaway-187Direction un lieu pour dormir. Après quelques recherches sur l’application park4night disponible sur notre GPS nous optons pour nous diriger vers « el parque Senda Viva », à 10min de la sortie du parc. Situé aux portes du désert de bardenas, sur une colline, il y a tout ce qu’il faut pour un bivouac parfait. Une auberge avec possibilité de se doucher (2€50 la douche) et ou se restaurer. Des barbecues géants pour les beaux temps, des jeux pour enfants et un grand parking au milieu de pinèdes avec une superbe vue sur la vallée.

 

Après un repas au village d’arguedas (nous voulions manger au Restaurante bardenas, très bien noté sur tripadvisor, mais hélas nous avons trouvé portes fermées (nous avons apprit après qu’il ouvrait qu’à 20h30, et autant dire que le soleil se couchant à 17h30, le temps était long pour attendre) nous nous sommes tournées affamées de notre journée vers le café Mallen, que je te déconseilles, à moins que tu sois un fan de nourriture surgelée réchauffée.

Petit plus de vadrouillofilles : pour les amateurs de street art, nous sommes tombées par hasard, dans le village d’Arguedas, sur des ruines totalement réhabilitées en œuvre d’art. Vois toi même en photos !

Sierra de Guara

 

Lendemain gros dilemne : rester au désert de bardenas et pousser la découverte plus loin en se faisant une randonnée sur la journée ? Ou tracer sur la route direction les montagnes d’Aragon ? Étant donné la météo mitigée prévue sur Bardenas et les grandes blessées que nous sommes, nous préférons suivre le soleil vers l’Est, 2h de route direction la région de la Sierra de Guara qui nous promet de beaux paysages : parc naturel, gorges, falaises, forêts, rivières … Nous n’en savons pas beaucoup sur cette région mais décidons d’aller l’explorer un peu à l’aveugle. Résultat : à ne pas savoir où aller, on s’y perd un peu. Nous avons l’habitude de tout organiser à l’avance, et pour une fois on a essayé de faire différemment, résultat plutôt décevant. Après plus de 4h de route (nous aurons essayé de suivre les panneaux Sierra de Guara afin d’aller aux « lieux à voir », sauf que ce panneau est partout sur une région de plus de 47 000 hectares, ce qui nous aura valu plusieurs détours). On mettra le cap sur un village que nous avions noté la veille en nous renseignant un peu sur internet : le village d’Alquezar. Partir à l’aventure s’est bien, mais sans information c’est compliqué !

vadrouillofilles_trip_vanaway-201

Le village d’Alquezar se trouve être un magnifique village construit sur un flanc de colline et surplombant des gorges au milieu des montagnes de la sierra des Guara. Il est le départ d’un bon nombre de randonnées de la région. Parce qu’en fait, pour découvrir cette région, il faut chausser les chaussures de randonnée, de canyoning, de vtt ou encore d’escalade. 4 activités phares de cette région, avis aux amateurs de sports d’extérieur. Pour notre part, nous sommes arrivées en milieu d’après midi à Alquezar, soit trop tard (vu la saison) pour entamer une randonnée (à moins d’être équipé de lampes frontales ce qui n’était pas trop cas).

Nous irons tout de même admirer le panorama au mirador del rio vero avant de se boire une boisson chaude sur une charmante place d’Alquezar et s’enfoncer dans les ruelles de ce charmant village. Donc petit conseil si tu te rends en Sierra de Guara : prévoies le matériel et le temps pour randonner, sans ça, impossible d’aller admirer les gorges et les plus beaux panoramas de la région. Fais une petite recherche sur internet, tu verras par toi même que cette région regorge de paysages magnifiques !

Dernière nuit dans le van avant de rentrer en France, nous remontons en fin de journée direction la frontière et décidons d’aller se poser en pleine nature dans la Sierra de Guara.

huesca-bivouac

Parc4night activé, nous remontons vers Huesca et suivons le GPS. Il fait presque nuit, autant dire que nous arrivons au bout d’un chemin de terre, pas de lumière aux alentours … il y a de grande chance que nous soyons au calme pour la nuit. Et la magie de dormir en Van s’opère au réveil : nous sommes en fait au dessus d’un barage, les montagnes de la sierra de Guara se dessinent derrière nous, le soleil est au rendez vous, le calme également. Tout ce qu’il faut pour se préparer un petit déjeuner avant de reprendre la route direction Bordeaux.

 

 

Sur la route, nous découvrons les magnifiques paysages qu’offre l’autoroute qui traverse les Pyrénnées par le tunnel du Somport (en travaux actuellement) entre Jaca et Oloron Sainte Marie. Le trajet à lui seul vaut le coup, crois nous !

 

 

 

3 réponses sur “Road trip en Van en terres espagnoles”

  1. Bonjour,
    Tout d’abord bravo pour ce blog mais surtout pour vos récits.
    Perso j’envisage un long voyage (8 / 10 mois) en Amérique de Sud d’ici… ben on verra bien.

    Dans l’optique de me préparer à la réalité de ce que ce sera, je prévois d’y aller par étape. Dans ce parcours l’Espagne me parait être une étape idéale (langue, culture, paysages…).

    Bref je voulais savoir, dans votre cas toutes les étapes de préparation (s’il y en a eu). En clair, qu’est ce que vous aviez planifié et qu’est ce qui était programmé / étudié à l’avance ?

    1. Bonjour, merci pour ton commentaire. Ce projet donne envie ! Par contre je ne comprend pas trop ta question, tu parles des étapes de préparation pour un week-end ou pour un long voyage ?

    2. Bonjour Nico
      Tu sais pour l’Espagne , nous nous sommes fiées à l’application Maps le avec les points d’intérêt que nous trouvions dessus
      MAIS sans rien avoir prévu au préalable
      Tout s’est fait comme ça 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *